HANCHE

Hanche

Chirurgie de l’arthrose : la prothèse totale de hanche

La prothèse totale de hanche est l’une des interventions les plus fréquentes de la pratique orthopédique. L’indication principale est l’arthrose de hanche.

L’arthrose de hanche (coxarthrose) est une pathologie fréquente, il s’agit d’une usure du cartilage (surface lisse de glissement recouvrant l’extrémité des os), dont la vitesse d’évolution est très variable.

Il s’agit le plus souvent d’un phénomène de vieillissement de l’articulation. Cette usure peut être favorisée par l’existence d’anomalies de naissance ou de croissance de l’architecture de l’articulation (= dysplasie ou protrusion), ou encore être la conséquence d’un traumatisme (ancienne fracture du cotyle ou du col fémoral). Les autres causes nécessitant la pose d’une prothèse étant plus rares (rhumatisme inflammatoire, ostéonécrose…). Des facteurs familiaux peuvent également favoriser la survenue de l’arthrose, de même que le mode de vie (surcharge pondérale, activités professionnelles ou sportives intensives).

Lorsque le cartilage est atteint, la partie osseuse du fémur rentre progressivement en contact avec la partie osseuse du bassin (le cotyle) à l’origine d’un frottement. Cela se traduit dans les stades débutants par une douleur (« poussée d’arthrose ») entrecoupée de période d’accalmie. Lorsque cette détérioration cartilagineuse devient significative la douleur peut devenir permanente. Celle-ci associée à un enraidissement articulaire de la hanche aboutit à une diminution du périmètre de marche et à terme retentit sur les activités de la vie quotidienne avec un handicap qui peut être important.

Quand le traitement médical (antalgique, infiltration) n’est plus efficace de façon durable, la réalisation d’une prothèse totale de hanche est nécessaire.

Le chirurgien évaluera avec vous et en fonction de votre douleur quand cette intervention devient nécessaire. Le but de la prothèse de hanche est d’avoir une hanche indolore et souple. La marche est rendue possible sans gêne (hanche souvent « oubliée »). L’objectif est de reprendre une vie normale.

L’équipe chirurgicale de Floréal spécialisée dans la chirurgie de la hanche effectue toutes les voies d’abord (c’est à dire l’accès à l’articulation lors du geste chirurgical) et principalement la voie d’abord antérieure qui permet d’accéder à la hanche sans couper aucun muscle. Cet abord antérieur permet une récupération plus rapide. Il existe également différents types de prothèses en fonction de votre qualité osseuse (tige fémorale classique « longue » avec ou sans ciment, tige fémorale courte). En effet, certaines tiges courtes peuvent être utilisées si la qualité osseuse le permet. Elles permettent de préserver au maximum le capital osseux. Les nouveaux matériaux utilisés actuellement (couple de frottement céramique céramique) obtiennent une solidité et une longévité tels qu’ils permettent de reprendre une activité sportive à un niveau élevé.

 

Il s’agit d’une chirurgie avec une hospitalisation de quelques jours. Dans la majorité des cas l’appui complet et la marche est autorisée le jour même. Celle-ci est démarré rapidement dans le service avec notre équipe de kinésithérapeute habitué à cette chirurgie. Un retour à domicile ou en convalescence sera décidé avec vous lors de la consultation initiale. Votre chirurgien vous reverra ensuite régulièrement pour en surveiller l’évolution.

Radiographie d’une coxarthrose traitée par prothèse de hanche (face et profil) : tige courte
(Collection Dr LIPPMANN)

Radiographie d’une prothèse totale de hanche bilatérale (tige courte)

Dr Stenley LIPPMANN
Chirurgien orthopédiste
Chirurgie de la Hanche,du Genou et du Pied, Artroscopie & Chirurgie du sport
stenley.lippmann@hotmail.com