CHEVILLE ET PIED

Cheville et pied

Rupture aiguë du tendon d’Achille

Le tendon d’Achille, ou tendon calcanéen, est le plus épais et le plus volumineux du corps humain. Il est également le plus résistant, pouvant supporter des charges jusqu’à quatre fois le poids du corps. Son anatomie et sa vascularisation ont un point faible à environ 10 cm du talon.

CHEVILLE &

La rupture du tendon d’Achille est une pathologie fréquente, survenant majoritairement chez une population masculine et sportive, entre 30 et 40 ans. Dans 90% des cas, le traumatisme en cause est une impulsion lors de la pratique de sports (badminton, handball, basketball, tennis, football, etc…). Des tendinopathies préexistantes peuvent altérer la résistance tendineuse et voir surgir des ruptures pour des traumatismes minimes ou à faible cinétique pour une population plus âgée.

CHEVILLE 2

La description du traumatisme est très évocatrice, où le patient ressent très souvent comme un coup reçu derrière la cheville, lors d’un mouvement d’impulsion, ou bien un craquement audible, associé à une douleur exquise. La marche est possible après le traumatisme et peut rassurer le patient sur la gravité des lésions, ne le faisant consulter parfois que trop tardivement. Le diagnostic de rupture de tendon d’Achille peut être posé cliniquement, sans examens complémentaires, par la recherche de signes cliniques spécifiques. Les examens complémentaires (radiographies, échographies) ne sont réalisés que pour éliminer une fracture, un arrachement osseux ou une phlébite.

En effet, l’échographie peut faussement rassurer le patient d’une « rupture partielle » par son compte-rendu, et l’inciter à consulter trop tardivement un orthopédiste, voire à ne pas consulter. Une rupture du tendon d’Achille est une urgence relative, et une fois le diagnostic posé, elle doit être prise en charge rapidement. Une rupture passée inaperçue ou chronique nécessitera une chirurgie secondaire invasive et palliative, donnant des résultats fonctionnels médiocres. Il existe plusieurs types de traitement pour des ruptures récentes du tendon d’Achille. Le traitement orthopédique (immobilisation prolongée entre 2 à 3 mois) ne doit être réservé qu’aux patients âgés, ou ayant des contre-indications opératoires, car le risque que le tendon se rompe à nouveau est fréquent.

CHEVILLE 4CHEVILLE 3

Le traitement chirurgical reste la référence.

Une réparation à ciel ouvert donne de très bons résultats fonctionnels à long terme (reprise du sport) mais parfois au prix de complications telles que des troubles cicatricielles, des adhérences ou une infection. Il existe également de nombreux traitements percutanés donnant de bons résultats avec un risque faible de complications. Parmi eux, le Tenolig® permet une réparation percutanée et « biologique », donnant d’excellents résultats, une déambulation précoce à condition que cette technique soit réalisée sous contrôle échographique pendant l’intervention. Nos spécialistes pratiquent cette technique sur le Centre Médico-Chirurgical de Floréal avec une série atteignant 200 patients, tous ayant repris une activité professionnelle et sportive précocement, grâce à un protocole strict de rééducation fonctionnelle, avec un taux de récidive de rupture extrêmement faible.

CHEVILLE 7 CHEVILLE 6 CHEVILLE 5

Quel que soit le type de chirurgie pratiquée, les ruptures du tendon d’Achille sont opérées en chirurgie ambulatoire. L’anesthésie est locorégionale dans la majorité des cas. Pour les soins post-opératoires, une anticoagulation préventive est prescrite pour 45 jours. La récupération fonctionnelle doit être progressive et adaptée au type de traitement.